Yves de Montbron

Fév 092014
 

CoteSombre2Parfois nous voyons notre vie comme une longue suite de problèmes. Nous voyons tout en noir. Notre perception de l'avenir est pessimiste, car nous l'envisageons à travers nos problèmes actuels.

Mais est-ce que nous ne nous mentons pas un peu, à ce moment là ?
Si nous regardons autour de nous, est-on vraiment dans une situation horrible à ce point ?

Je pense que parfois, il est important de se rappeler notre situation réelle. Nous regardons souvent ce que nous n'avons pas, ce que les autres ont et que nous n'avons pas. Évidemment, en faisant ça, nous nous rendons malheureux.

Lorsque nous nous comparons aux autres, prenons le temps de regarder aussi ceux qui ont moins. Si vraiment nous voulons être honnêtes en regardant notre situation, nous devrions autant regarder ceux qui ont moins que ceux qui ont plus. Est-ce que c'est ce que nous faisons ?

Pour vous aider à positiver et à remettre les choses à leur juste place, je vous invite à noter le plus rapidement 50 choses dans votre vie que vous avez et que vous ne changeriez pour rien au monde. Faites ce petit exercice le plus vite possible et vous verrez que le soleil va revenir très vite...
Karima Rostane, coach.

Regardez cet homme, il lui manque beaucoup, et pourtant il rend les autres heureux :

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Savez-vous voir tout ce que vous possédez et qui vous rend heureux ?
Vous pouvez partager votre avis en laissant un commentaire.

Fév 022014
 

Christophe-AndreDe son ami Matthieu Ricard il a la gentillesse non feinte et le goût pour la méditation. Christophe André, c'est un peu le "sage" de la psy française, l'apôtre de la thérapie comportementale aux résultats concrets. Dans un pays qui ne jure que par le bonheur mais ne cause que du malheur, les préceptes de ce psychiatre parisien éclairent notre ciel de sinistrose. Grand défenseur de la thérapie comportementale, Christophe André publie "Et n'oublie pas d'être heureux". Il détaille pour L'Express les principes simples de la psychologie positive.

Depuis Saint-Just, l'idée du bonheur n'est plus vraiment une idée neuve, mais c'est devenu une idée fixe. Comment l'expliquez-vous? 

Ce qu'ont apporté les révolutions française et américaine, c'est l'idée que tout humain a droit au bonheur. Dans le préambule de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique, les trois droits fondamentaux évoqués sont les droits à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur. Ce dernier devient ainsi une aspiration à laquelle chacun peut prétendre. Mais, dès l'instant où tout le monde y a droit, les élites trouvent le bonheur moins noble, et se mettent à traiter de nigaud celui qui en parle.

L'autre nouveauté est que, depuis quinze ans, nous disposons de plus en plus d'études prouvant que le bonheur est bon pour la santé. Nos deux grandes obsessions contemporaines, le bonheur et la santé, se trouvent donc réunies !

Quand on entend "psychologie positive", on pense à la méthode Coué, ou au slogan exaspérant des publicités - "Positivez !" En quoi est-elle plus subtile?

Continue reading »

Jan 292014
 

EpicurienAprès Paris, Monaco, Lyon... la Ligue des Optimistes de France Dev organise un Dîner des Optimistes à Metz le 18 février et y convie tous ses adhérents et sympathisants de Metz et des environs.

Ce dîner est co-organisé par Jean-François Zils, animateur Germe, Violeta Petkova, Sonia Tfifha et Nizar Ayed de la Jeune Chambre Economique et optimistes invétérés. Ce sera une rencontre de gens positifs et optimistes qui auront le plaisir de se retrouver et de partager des idées pour développer l'optimisme dans notre région.

Jean-François Zils, de la Ligue des Optimistes de France Dev, interviendra pour présenter la puissance du FOCUS et livrera la clé pour rester optimiste en toutes circonstances.

« J'ai décidé d'être heureux », disait Voltaire, grand visionnaire de son siècle. Et il avait raison, car être heureux ça se décide !
Décider d'être heureux ce n'est pas seulement sourire et être de bonne humeur, c'est un état d'esprit. C'est décider de vivre pleinement, de s'ouvrir au monde, aux autres, de se lancer dans ses projets, ses rêves les plus fous... en bref, c'est décider de changer de vie, tout simplement.

Continue reading »

Jan 262014
 

Changer-en-mieuxAvez-vous pris de bonnes résolutions au Nouvel An ?
Les tenez-vous encore ? Le Pr Michel Lejoyeux, spécialiste des comportements addictifs, pourrait vous y aider. Directeur des services de psychiatrie et d'addictologie des hôpitaux Bichat et Maison-Blanche, il a publié chez Plon un livre qui nous propose de Changer... en mieux.

«Le plaisir de changer est une capacité naturelle d'adaptation que peuvent entraver les angoisses, les conventions sociales ou les deux à la fois», explique le Pr Lejoyeux. «L'habitude est un faux ami, une source de satisfaction bien lénifiante», écrit l'auteur, tant «il est plus rassurant de reconnaître que de découvrir». Plaisir de la répétition, besoin de contrôle ou habitude mentale nous enkystent alors dans «la drogue douce de la routine», nous faisant oublier, selon le Pr Lejoyeux, que «la légèreté, la liberté du destin sont les secrets de son charme».

Pas de grand soir
L'auteur nous invite alors à analyser nos résistances au changement pour mieux cultiver notre «néophilie», qui «se renforce sans grand soir, sans actes radicaux mais par des petits mouvements, des expériences qui ouvrent à des sensations, des rencontres et surtout des plaisirs nouveaux».

Le Pr Lejoyeux identifie les «leviers du changement», illustrant chacun d'eux par l'histoire d'un personnage qui a osé la métamorphose.

Continue reading »

Jan 222014
 

Nuit-de-loptimismeLa Ligue des Optimistes de France Dev vous convie à La Nuit de l'Optimisme, le 7 février 2014 à l'Espace Cardin à Paris. Un temps pour tous les acteurs de l'entreprise qui veulent se ressourcer en énergie positive.

Cet événement est né du désir de propager l'optimisme en entreprise, comme moteur d'énergie individuelle et collective. Parce que « l'entreprise est un espace dans lequel des femmes et des hommes se rencontrent tous les jours pour réaliser ensemble une œuvre commune dont ils sont tous responsables. L'entreprise est un lieu de vie. C'est un lieu privilégié pour inventer et diffuser de nouvelles façons d'être et de faire.*»

La Nuit de l'Optimisme se découpe en plusieurs séquences et conjugue témoignages d'optimistes contagieux, et interactions collaboratives entre les participants. Pour ouvrir la voie à de nouvelles façons de travailler ensemble, pour placer l'épanouissement professionnel, qui mène à la libération des potentiels, au cœur des stratégies. Certains l'expérimentent déjà, d'autres le pressentent. Nous souhaitons permettre à ces idées de se diffuser.

Programme :
17h - Accueil.

Continue reading »

Jan 192014
 

Eric-Emmanuel-SchmittJe suis optimiste parce que je trouve le monde cruel, injuste, indifférent.

Je suis optimiste parce que j'estime que la vie est trop courte, limitée, douloureuse.

Je suis optimiste parce que j'ai fait le deuil de la connaissance, que je sais désormais que je ne saurai jamais.

Je suis optimiste parce que je pense que tout équilibre est fragile et provisoire.

Je suis optimiste parce que je ne crois pas qu'il y ait des progrès automatiques, nécessaires, inéluctables, je ne crois pas qu'il y ait de progrès sans moi, sans nous, sans notre volonté et notre sueur.

Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tout pour l'éviter.

Je suis optimiste parce que c'est la seule proposition intelligente que le tragique m'inspire.

Continue reading »

Jan 122014
 

Echelle-satisfactionL'Échelle de satisfaction de vie est un test développé par le psychologue américain Ed Diener, reconnu pour ses travaux sur le bien-être qui ont marqué le courant de la psychologie positive.
Il propose 5 affirmations simples, et pour chacune d'entre elles, il suffit d'indiquer à quel point vous êtes d'accord, sur une échelle de 1 à 7.

Vous pouvez faire le test en ligne ici :
www.psychomedia.qc.ca/tests/echelle-de-satisfaction-de-vie

Votre résultat est calculé immédiatement, et indique un niveau de satisfaction par rapport à votre vie. La moyenne tend à se situer entre 20 et 24.

Selon l'auteur de cette échelle, le chercheur en psychologie Ed Diener, les personnes qui obtiennent un résultat supérieur à 25 aiment leur vie. Leur niveau de satisfaction est supérieur à la moyenne des gens dans les pays économiquement développés. Leur vie n'est pas parfaite, mais elles estiment que les choses vont plutôt bien. Cela ne signifie pas qu'elles soient complaisantes. En fait, la croissance et les défis peuvent faire partie des raisons pour lesquelles elles sont satisfaites. Pour la d'entre elles, la vie est agréable et les principaux domaines de leur vie vont bien - travail ou études, famille, amis, loisirs et développement personnel. Elles peuvent puiser une motivation des zones d'insatisfaction.

Continue reading »

Google+
s2Member®